Betty D.

par (Libraire)
16 juin 2022

Lumineuse et enchanteresse Rosa Candida

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.
Un petit bijou de littérature, une découverte islandaise, lumineuse et enchanteresse.

par (Libraire)
7 juin 2022

Réparations

Quel bonheur, quel enchantement ! Humour et mélancolie sont finement associés dans une belle et lente réflexion autour de l'âme humaine, le fait d'exister dans son essence et son non-sens. Les cicatrices, les blessures à peine refermées, entrouvertes, sont aussi une ressource et nourrissent l'envie de continuer. L'auteure séduit de ses textes et de sensibilité romanesque et humaine.

par (Libraire)
25 mai 2022

Manuscrit retrouvé

Ce sont l'étonnement et la stupéfaction qui agitent le lecteur de la première à la dernière page face à ce manuscrit retrouvé. Il est difficile d'admettre "Guerre" comme un texte de premier jet tant la narration est aboutie. Les fulgurances stylistiques flamboient et le ton cingle. C'est exceptionnel.

par (Libraire)
23 avril 2022

Souffrances

Roman noir, thriller et social implacable, aussi efficace que bouleversant sur la violence familiale, la maltraitance envers les enfants, la folie des hommes et celle d'un père à toujours vouloir posséder et anéantir l'enfant et l'épouse qui lui font obstacle. Roman de colères et de violences jamais contenues ni mesurées laissant transparaître la souffrance psychique et la rigidité des comportements sociaux. La peur quotidienne habite et définit les gestes et les comportements de la mère et de l'enfant face au déversement de haines, de soi, des autres. Antoine grandit trop vite, rate les étapes de construction, tente vainement de distinguer le bien du mal, l'amour de la haine et inversement. C'est un roman, ce pourrait être un terrible fait divers sanglant et sordide.

par (Libraire)
23 avril 2022

Entre récit et roman, Jean-Noël Pancrazi délivre un magnifique texte intime et familial sur son adolescence, son arrivée brutale à Perpignan après avoir quitté l'Algérie et ses parents en 1962. Belles et douloureuses années catalanes passées auprès de sa grand-mère Joséphine, dans le silence et l'autorité du patriarche, le grand-père. Années d'éveil et de découverte d'un monde encore étranger, d'une nouvelle terre à apprivoiser, d'un monde festif et enjoué auprès de son oncle fantasque et désabusé, ancien officier démobilisé. L'adolescent se construit seul, reste discret, tait sa douleur de l'éloignement et de la solitude. Le style est sublime, la narration poétique et sensible; ce sont des pages entières inondées de soleil, de chaleur et de méditerranées (Algérie, Catalogne et Corse). Ce récit est une offrande, un beau cadeau que nous fait l'auteur. Le lecteur est ébloui, triste et émerveillé.