Librairie Internationale V.O.

SIDI

Celesa (Centro De Exportacion De Libros Espanoles)

23,00
15 mai 2020

« Sidi se sumerge en la alta Edad Media en un libro cuyo título, Sidi, remite, sin necesidad de mayores aclaraciones, a un personaje emblemático de la historia nacional. » - Bégonia

Les Fiancés, Histoire milanaise du XIIᵉ siècle

Histoire milanaise du XIIᵉ siècle

Folio

14 mai 2020

« Roman historique et parfois picaresque sur fond d'épidémie de peste à Milan en 1830, où se déploie l'éventail des grandeurs, misères et perversions des hommes et de ceux qui les tiennent en leur pouvoir. En résonance avec aujourd'hui : on commence avec l'abus sexuel (#Metoo !) pour se précipiter dans le corona (la peste).
Une épreuve époustouflante. Manzoni, c'est Balzac, Stendhal, Flaubert, Hugo et Zola réunis. » - Claude

EUGENE ONEGUINE, roman en vers

roman en vers

Actes Sud

14 mai 2020

« J’ai été impressionnée par ce roman en vers, à la construction très rythmée ; amusée aussi par l’auteur narrateur qui s’adresse au lecteur, l’interpelle, lui donne un rôle dans ce récit ; sensible à son ironie pour décrire la société aristocratique russe du XIXème siècle : son oisiveté, ses codes, ses élans amoureux.
Une histoire d’amour à contretemps, un duel, des mondanités, des bals… un assortiment romantique bien plaisant à lire… » - Marie-France

TRAVESURAS DE LA NINA MALA

Mario Vargas Llosa

Random House Sp

15,30
14 mai 2020

« Ce livre conte la passion folle d'un péruvien pour une fille menteuse, aventurière, voleuse. Lui, Ricardo, ne rêve que de vivre une existence calme dans la plus merveilleuse des villes, Paris. Elle, Lily, court le monde, de Lima jusqu'à Tokyo en passant par Cuba et Londres en quête d'hommes riches, change d'identité, de vie. Mais le hasard la ramène toujours sur les pas du bon Ricardo.
C'est l'histoire d'une obsession amoureuse écrite dans un style caracolant. » - Claudine

En attendant Godot
14 mai 2020

« Peut être n'est-ce pas pas le choix le plus rassurant pour les plus sensibles et pas le meilleur choix en ce moment, quoique... au contraire pour ceux en tous cas qui "assument" ou pensent assumer. J'ai vu la pièce il y a très longtemps, emmenée par des amis. Je ne connaissais ni l’œuvre ni l'auteur et cela a été pour moi une révélation. Cette capacité à "tout" résumer avec un minimum de mots et de situations... Une force inouïe. Je ne l'ai jamais plus lâché. J'ai lu toutes ses biographies (même s'il avait tenté d'en décourager les auteurs), pas tous les bouquins mais le plus possible, certains étant vraiment très difficiles d'accès. Mais Fin de partie et La dernière bande sont, comme Godot, d'une efficacité redoutable.
Je citerai pour finir Stéphane Auvray-Nauroy, qui a adapté La voix de Samuel Becket, de Dider Anzieu : "Beckett a capté ce bruissement, enregistré ces cris, ces coups, ces à-coups ; il a plaidé pour l'obstination de respirer, support de la constance à dire." » - Nicole