Eugene oneguine, roman en vers
1 autre image
EAN13
9782742757008
ISBN
978-2-7427-5700-8
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
Romans, Nouvelles
Nombre de pages
320
Dimensions
21 x 11 x 2 cm
Poids
290 g
Langue
français
Langue d'origine
russe
Code dewey
891.713
Fiches UNIMARC
S'identifier

Eugene oneguine

roman en vers

De

Traduit par

Préface de

Actes Sud

Romans, Nouvelles

Indisponible
"En pleine guerre civile, sachant lui-même qu'il n'avait plus que quelques mois à vivre, Alexandre Blok, le plus grand poète symboliste russe, disait dans un dernier hommage à Pouchkine : «Notre mémoire conserve depuis l'enfance un nom joyeux : Pouchkine. Ce nom, ce son emplit de nombreux jours de notre vie. Les sombres noms des empereurs, des chefs de guerre, des inventeurs d'armes de destruction, des bourreaux et des martyrs de la vie. Et, à côté d'eux, ce nom léger : Pouchkine.» Placé du côté de la légèreté, du sourire, le roman de Pouchkine est unique dans la littérature russe : il n'apprend pas à vivre, ne dénonce pas, n'accuse pas, n'appelle pas à la révolte, n'impose pas un point de vue, comme le font, chacun à leur façon, Dostoïevski, Tolstoï, ou, plus près de nous, Soljénitsyne et tant d'autres, Tchékhov excepté... En Russie, chacun peut réciter de larges extraits de ce roman-poème qui fait partie de la vie quotidienne. A travers l'itinéraire tragique d'une non-concordance entre un jeune mondain et une jeune femme passionnée de littérature, il est, par sa beauté, par sa tristesse et sa légèreté proprement mozartiennes, ce qui rend la vie vivable." A. M.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

14 mai 2020

« J’ai été impressionnée par ce roman en vers, à la construction très rythmée ; amusée aussi par l’auteur narrateur qui s’adresse au lecteur, l’interpelle, lui donne un rôle dans ce récit ; sensible à son ironie pour décrire la ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Alexandre Pouchkine
Plus d'informations sur André Markowicz
Plus d'informations sur Michaël Meylac