Cahiers André Gide... ., 3, Janvier 1937-janvier 1951, Cahiers André Gide. 11. Correspondance André Gide - Dorothy Bussy. Tome III. Janvier 1937 - Janvier 1951, Janvier 1937 - Janvier 1951
EAN13
9782070208197
ISBN
978-2-07-020819-7
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Cahiers André Gide (11)
Séries
Cahiers André Gide... . (11)
Nombre de pages
680
Dimensions
20 x 14 x 4,2 cm
Poids
665 g
Langue
français
Code dewey
848.91
Fiches UNIMARC
S'identifier

3, Janvier 1937-janvier 1951 - Cahiers André Gide. 11. Correspondance André Gide - Dorothy Bussy. Tome III. Janvier 1937 - Janvier 1951

Janvier 1937 - Janvier 1951

De ,

Autres contributions de

Gallimard

Cahiers André Gide

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Cahiers André Gide... .
Ce volume couvre les quinze dernières années de la Correspondance. C'est le moment où la collaboration littéraire de Gide et de Dorothy Bussy devient le plus intense. Édition du choix des pages de Montaigne en Amérique et traduction d'Hamlet d'une part, succès en France d'Olivia d'autre part. Le ton de Gide change. Son exil en Afrique, la disparition de sa femme, peut-être, lui permettent de mieux dire son affection. «Je crois, écrit-il à son amie, que vous vous êtes mal rendu compte, modeste comme vous êtes et comme je vous aime, de ce que vous avez été pour moi - toujours, et de plus en plus.» Par un mouvement inverse, Dorothy Bussy paraît se replier sur une résignation nouvelle. «Souhaiter des lettres d'amour de vous, dira-t-elle un jour, oh oui, je l'ai fait follement, et je le fais encore par accès, mais pas profondément, si je puis dire, pas dans cette vie. Est-ce tout ? Est-ce tout ce que j'aurai à dire sur mon lit de mort ? Allons, ce n'est pas si mal - que je ne regrette pas mon amour, ni votre refus de cet amour.» Pourtant, certaines lettres montrent qu'elle est toujours susceptible d'être blessée : le vieillissement, qu'elle décrit de façon pathétique, laisse son cœur intact.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur André Gide
Plus d'informations sur Jean Lambert