Femmes, race et classe
EAN13
9791038700956
ISBN
979-10-387-0095-6
Éditeur
Zulma
Date de publication
Collection
ESSAI Z/A
Nombre de pages
304
Dimensions
17,5 x 11,5 x 1,8 cm
Poids
222 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Femmes, race et classe

Zulma

Essai Z/A

Offres

Autre version disponible

Femmes, race et classe est le portrait vivant de la cause des femmes noires à travers l’histoire de leurs luttes du XIXe siècle à nos jours aux États-Unis.
C’est un essai fondateur, indispensable pour comprendre la portée des mobilisations féministes, passées et à venir. En analysant les contradictions qui ont opéré entre des oppressions spécifiques, Angela Davis montre comment le patriarcat, le racisme, et le capitalisme ont à chaque époque miné des combats qui auraient pu être communs. À quel moment les femmes blanches se sont-elles dissociées de leurs soeurs noires dans la lutte pour le droit de vote, préférant l’obtenir pour elles-mêmes plutôt que pour des hommes noirs ? Pourquoi les femmes noires du Sud des États-Unis ont-elles parfois privilégié la lutte contre les lois Jim Crow et le lynchage plutôt que celle pour les droits civiques ? Pour quels motifs et dans quelles conditions les luttes syndicales des ouvrières ont-elles surmonté, ou pas, les clivages raciaux ?
La mobilisation déterminante des femmes noires dans les combats pour l’abolition de l’esclavage, la fin de la ségrégation, les droits civiques et le droit de vote des femmes, ou encore le droit à l’éducation, est parfois ignorée ou passée sous silence. En redonnant la voix à de grandes militantes anti-esclavagistes et féministes, Angela Davis décortique les divergences qui ont miné leur combat d’émancipation, les convergences qui l’ont favorisé, et identifie les conditions de leur réussite.

Angela Davis
Née en Alabama en 1944, Angela Davis est une icône du combat antiraciste et féministe. Membre des Black Panthers dans les années 1960 et 1970 et du Parti communiste jusqu’à la fin des années 1980, elle enseigne la philosophie, est écrivaine, et militante pour les droits humains et contre la peine de mort. Elle est aujourd’hui professeure émérite à l’université de Californie. À l’heure de #BlackLivesMatter et #metoo, sa pensée et son engagement, qui ont influencé plusieurs générations, se révèlent terriblement précurseurs.

Bonus
« Angela Davis avait compris la nécessité de l’intersectionnalité avant même que le terme soit inventé. »
The New York Times

« À l’époque où j’ai écrit Femmes, race et classe,
je voulais montrer que le genre ne devait pas entrer
en compétition avec la race...
De bien des façons, cette recherche consistait à découvrir
les contributions des femmes qui ont été complètement
marginalisées par l’histoire du mouvement des femmes,
en particulier les femmes noires... »
Femmes, race et classe, Angela Davis

« C’est ce qu’elle continue
de transmettre, inlassablement :
ce qui était impensable
peut arriver, mais jamais sans
un effort collectif obstiné. »
Virginie Despentes, Libération

« Sa détermination
est intacte,
son franc-parler
aussi. »
L’Express
S'identifier pour envoyer des commentaires.