Le Déclin de l'Empire romain
EAN13
9782130799863
ISBN
978-2-13-079986-3
Éditeur
Que sais-je ?
Date de publication
Collection
Que sais-je ?
Nombre de pages
128
Dimensions
17,4 x 11,5 x 0,9 cm
Poids
100 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Déclin de l'Empire romain

De

Que sais-je ?

Que sais-je ?

Indisponible

Ce livre est en stock chez 5 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Crise climatique et démographique, crise fiduciaire et économique, crise morale et religieuse : au IVe siècle, l’Empire romain chavire. Mais y eut-il jamais chute ?
Certes, l’Empire des Césars s’est peu à peu délité. Mais que dire de l’Empire d’Orient, qui a vécu jusqu’en 1453 ? Du Saint-Empire romain germanique ? Aujourd’hui même, ne lit-on pas le fameux « SPQR » jusque sur les bouches des égouts de Rome ? Ne sont-ce pas là des signes qui prouvent que, s’il y eut déclin, il n’y eut pas décadence ?
Certes, « Rome n’est plus dans Rome ». Une chose est sûre : le latin et la romanité ont pris le relais de l’Empire, sous l’impulsion d’un nouvel acteur aux prétentions non moins universelles : le christianisme. La pourpre cardinalice s’est substituée à la pourpre des sénateurs romains. Le pape, souverain pontife comme Auguste pontifex maximus, donne toujours sa bénédiction « Urbi et Orbi ».
Comme le phénix renaît de ses cendres, Rome n’est jamais morte. La Ville éternelle ne peut pas mourir…
S'identifier pour envoyer des commentaires.