Portage
EAN13
9782882502353
ISBN
978-2-88250-235-3
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
ESS DOCS RECITS
Nombre de pages
247
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
382 g
Langue
français
Langue d'origine
polonais
Code dewey
914.704
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Le livre

Le terme de portage désigne l’action de porter (souvent à dos d’hommes) une embarcation, quand la navigation d’un fleuve est interrompue par un obstacle. Par cette métaphore, Mariusz Wilk aborde la thématique du voyage, du chemin, des rencontres que l’on y fait et de la beauté de la nature du Grand Nord. Dans de courts textes qui prennent souvent la forme d’un journal et de notes de voyage, Wilk explore les contrées dangereuses et sublimes des îles Solovki, dans la mer Blanche. En se basant sur des documents trouvés notamment dans les bibliothèques des monastères, l’auteur s’intéresse aux différentes populations des îles à travers l’histoire : schismatiques fuyant la répression au XVIIe siècle ; paysans affranchis du servage ; prisonniers des camps soviétiques basés aux Solovki, qui ont participé, souvent au prix de leur vie, au creusement du canal Belomor, qui relie la mer Blanche à la mer Baltique. Un second volet du livre raconte le voyage en bateau des îles Solovki au lac Ladoga, en Carélie, que l’on rejoint par le tristement célèbre canal Belomor.

Dans une prose âpre et vigoureuse, nourrie par ses lectures, ses réflexions et ses rencontres avec l’autre, Mariusz Wilk ne nous livre pas seulement une peinture du Grand Nord, mais de toute la Russie, une Russie bien éloignée de Moscou et Saint-Pétersbourg, une Russie sauvage et fascinante.

Après Le Journal d’un loup, l’écrivain-voyageur retourne arpenter les îles Solovki, microcosme de l’ex-Empire soviétique.

Le livre

Mariusz Wilk (né en 1955) vit en Russie depuis plus de quinze ans. Opposant politique en Pologne à la fin des années soixante-dix, il a été emprisonné pendant « l’état de guerre ». Il est coauteur du livre Konspira : rzecz o podziemnej « Solidarności » (1984) [« Conspiration: À propos de „Solidarité“ clandestine »]. En 1989, il quitte la civilisation pour aller vivre dans les îles Solovki et, dix ans plus tard, sur les bords du lac Oniégo. Il a publié plusieurs récits de voyage aux Éditions Noir sur Blanc : Le Journal d’un loup (1999), La Maison au bord de l’Oniégo (2006), Dans les pas du renne (2009). En 2006, la Croix d’Officier de l’Ordre Polonia restituta lui a été décernée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mariusz Wilk
Plus d'informations sur Robert Bourgeois