• 18 octobre 2021

    Morgan Sportès nous fait un récit édifiant sur le procès des djihadistes de 2017 qui a duré deux mois, ayant assisté à l’intégralité des débats et étudié le dossier d’instruction pendant 3 ans… Une enquête fourmillant de témoignages, dialogues, extraits de séances d’assises et d’écoutes téléphoniques.

    Parce que les djihadistes ont aussi des peines de cœur, Morgan Sportès romance un fait divers en détaillant au plus près la décadence d’Abbas, mort en martyr après un attentat manqué à la grenade contre une épicerie juive en 2012, et de ces fanatiques « pieds nickelés islamistes » qui prennent Merah pour modèle.
    Un véritable méli-mélo d’intégristes dépossédés de sens commun, désœuvrés, happés par la radicalisation internationale

    M. S adopte leur jargon pour nous livrer un rapport journalistique, entre humour noir et horreur, du milieu djihadiste révélant ses faiblesses à travers des dialogues incroyables, tantôt incohérents, tantôt burlesques….

    Récit ébouriffant, inouï, par un narrateur besogneux et scrupuleux.